Château de Rochemorin AOP Pessac-Léognan 2016

21,90

 , , ,
 UGS : Château de Rochemorin AOP Pessac-Léognan 2016

Château de Rochemorin AOP Pessac-Léognan 2016

Le Château de Rochemorin appartenait au XVIIIe siècle au philosophe, Charles Louis de Secondat, baron de Montesquieu, auteur notamment des célèbres Lettres Persanes. Ce dernier se faisait volontiers l’ambassadeur des vins rouges de Rochemorin auprès de ses amis, hommes de lettres et autres notables, au cours de ses nombreux voyages en Europe, n’oubliant jamais de louer la belle complexité et les notes minérales au nez et en bouche de ceux-ci, typiques de ces terroirs de Graves. Leur belle expression aromatique, leur bouche équilibrée et fine, leurs tanins fondus et fins en finale en font une valeur sûre de l’appellation, tout en restant à un prix abordable.

Appellation : Pessac-Léognan

Style de vin

Riche et Puissant

Assemblage

Merlot 65% / Cabernet Sauvignon 35%

Météo

2016 fait partie des grands millésimes de ces 20 dernières années : hiver exceptionnellement doux et humide, printemps très arrosé jusqu’en juin. Puis, mi-juin, le millésime change radicalement de profil : chaleur et sècheresse diurne, nuits fraîches. Des conditions idéales pour de beaux raisins !

Commentaires de dégustation

Apparence

D’une belle intensité, sa robe est d’un rouge particulièrement vif et brillant.

Nez

Le nez est intense, avec des notes de fruits rouges frais, légèrement épicées.

Bouche

L’attaque est franche. La structure est élégante et équilibrée, avec ses notes de fruits rouges, ses tanins ronds et harmonieux. C’est un vin qui a un joli boisé fondu, mais intense en finale. Il nous offre une belle longueur. On le dégustera volontiers sur une pintade en cocotte, un confit d’oie ou encore un lièvre à la royale.

Notations et avis

Le Guide Hachette 2020 : 04.09.2020

 – Note :

notation-etoiles.png

De la robe grenat à la finale resserrée, tout indique que ce 2016 est bien bâti. Après une attaque vive, le palais révèle en effet la présence de solides tanins qui s’accordent avec les arômes  de fruits noirs (cassis) et d’épices pour former un ensemble de qualité. À boire entre 2022 et 2025.

Decanter : 03.04.2017 – Note : 91,00 / 100

Une valeur sûre des domaines André Lurton, qui a produit dans ce millésime un bon vin de moyenne garde. Comme toujours, les notes fruitées sont classiques mais avec un côté moderne, d’intenses saveurs, riches et raffinées, de prune, notamment de quetsche, et des tannins légèrement crayeux. 55 % de merlot et 45 % de cabernet sauvignon plantés sur 56 ha de graves, et des vignes âgées en moyenne de 19 ans. À boire entre 2025 et 2040. (Jane Anson)

Médailles

médaille argent – 2019 Decanter world wine awards

Argent

Decanter World Wine Awards 2019

Période de consommation

2019 – 2028

Nos suggestions

Viandes blanches, Gibier, Légumes, Fromages, Salades composées, Viandes rouges

Produit épuisé

Catégories Produit